PRÉPARATION DES PIÈGES À CHAUVES-SOURIS


Après avoir préparé le matériel, fait un peu de rangement pour rendre la cabine viable, nous passons la semaine à poser des pièges pour les chauves souris. Nous avons 3 sortes de pièges à notre disposition :

- Les filets qui permettent de couvrir une plus grande surface, en revanche il faut relever le piège tous les 10 mn car les chauves-souris s'en défont assez rapidement et cela demande une certaine dextérité pour décrocher la chauve-souris piègée sans la blesser. Nous les plaçons partout, ils sont fragiles mais rapides à installer et facile à transporter. Deux sont à notre disposition, un grand et un plus petit. Comme le pêcheur avec ses filets, nous devons régulièrement les réparer.


- Les pièges à Harpe, une sorte de grand panneaux avec des cordes tendues sur deux niveaux. La chauve-souris ne détecte pas la corde et la heurte pour tomber dans un bac récupérateur en toile et plastique protecteur pour éviter que la chauve-souris se blesse. On les utilise surtout sur des chemins forestiers.


- Les juchoirs qui sont plus petits avec le même système à cordes. On les place directement sur les arbres à la sortie du trou où nichent les chauves-souris.


Pour le bon déroulement de l'étude, il nous faut donc attrapper rapidement quelques chauves-souris et poser des transmetteurs cutanés sur leurs dos, ce qui nous permettra de les suivre d'arbre en arbre à travers la forêt et ainsi les repérer. Bien sûr, pour tout scientifique il faut toujours 2 ingredients : un fait + un chiffre et pourtant !



Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.1terre.com/blog/index.php?trackback/4

Fil des commentaires de ce billet